les sculptures en pâte à papier me plaisent pour leur légèreté, ici les Slouñs sont aériens

en apesanteur